Parfois il faut savoir s'arrêter

jeudi, mars 01, 2018

Hello People!!!

J'espère que vous allez bien, moi bahhhh comment vous dire? j'en sais trop rien, non çà va je pense 😅si vous lisez cet article qui sera probablement long et déconstruit sorry 😓 cela voudra dire que j'ai enfin eu le courage de le mettre en ligne mais aussi et surtout de trouver les mots juste pour m'exprimer. Comme vous avez pu le constater (ou pas) je n'ai pas publié d'article sur le blog depuis le 31/12/2016 je pourrais revenir comme si de rien était telle une voleuse ou un cheveux sur la soupe comme l'aurait dit ma mère et continuer avec le blog où je l'ai laissé mais ce ne serait pas polie pour vous qui avez toujours eu la gentillesse de passer de temps en temps ou régulièrement sur le blog, vous avec qui j'ai partagé énormément et qui avez toujours su faire vivre cette plate forme.
Alors j'ai mis beaucoup de temps à faire cet article car j'étais partagé entre l'idée que personne ne me lirait de toute façon et que mes déboires ne pouvaient intéresser qui que ce soit, que malgré tout après presque ou si ce n'est 5 ans de blogging çà ne me ferait pas de mal de me livrer un peu plus non? même si je me bat constamment contre le côté de ma personnalité très "secrète" qui veut rester privé. C'est drôle comment on peut parfois être contradictoire, mais je pense qu'il est nécessaire que je passe par cette case avant de pouvoir reprendre tranquillement le blog.

Si vous faîtes attention à mon rythme de publication, vous pouvez facilement vous apercevoir d'une baisse de régime sur le blog depuis 2016, j'avais déjà du mal à publier sur le blog de façon régulière pour plusieurs raisons que j'ai pu évoquer ici et là dans certains articles au fil des mois...pour finir par ne plus publier du tout à la fin de l'année. Je pourrais revenir sur toutes ces raisons mais pour vous résumer avec un seul mots ces dernières années pour moi je dirais STRUGGLE.


"The Struggle is real" à chaque fois que je vois cette expression sur internet et les réseaux sociaux cela me fait doucement sourire car çà n'a jamais été aussi vrai pour ma part que ces dernières années où ma vie a été une réelle bataille.

Quand j'ai commencer à bloguer en 2012 je ne savais pas vraiment ce que je faisais, tout ce que je voulais c'était partager mon expérience autour du cheveux crépus car je venais de faire mon Big Chop et je voulais tout simplement avoir une plate forme où je pourrais la documenter et la faire profiter à d'autres filles sur le continent Africain qui pourraient s'identifier à moi. Au fil du temps et après un deuxième blog ma passion pour le blogging à grandit et mes horizons ce sont élargies vers d'autres sujets comme la mode, le maquillage, le lifestyle, la photographie, le "beau" comme j'aime bien le dire et cette plateforme était pour moi un moment d'évasion complet; mon cocon où je pouvais me retirer et parler des choses qui me plaisaient, partager et me perdre. C'est ce qui me redonnait le sourire quand tout n'allait pas comme je voulais dans le monde réel et me permettait de me booster.

Je blog par ce que j'adore partager mes petites découvertes, discuter et échanger sur divers sujets, faire des rencontres car j'en ai fais de très jolies "virtuellement"au cours de ces années à déambuler sur internet. Je vous l'ai déjà dis plusieurs fois mais je suis le genre de personne qui ne sait pas faire les choses à moitié soit je le fais bien et à fond, soit je ne le fais pas du tout, ce côté "perfectionniste" de ma personne est parfois difficile à gérer.
On peut dire ce qu'on veut mais quand on ouvre un blog c'est pour être lu et je ne vous cache pas que très souvent je me suis sentie seule sur le blog, je me suis plusieurs fois remise en question et je peux vous assurer que même  avec toute la passion qu'on peut avoir c'est difficile de ne pas regarder chez le voisin.
En effet quand on fait une activité pareil pour le plaisir ou non on a forcément envie à un moment d'évoluer, stagner n'est intéressant pour personne et pour ma part j'aime ressentir que mes efforts paient.

J'ai toujours mis beaucoup de moi dans ce blog et ce à tout les niveaux, parfois j'avais l'impression de ne pas me trouver au bon endroit au bon moment par exemple.
En 5 ans j'ai vu beaucoup de blogueuses apparaître, certaines ont réussis à faire évoluer leur blog et sont aujourd'hui des incontournables, d'autres ont fini par fermer leur blog, puis il y a moi...à chaque fois j'avais l'impression de ne pas me trouver dans un environnement propice pour faire évoluer mes plates formes car oui cela s'applique aussi à ma chaîne YouTube.
Etant étudiante au Maroc j'ai trouvé difficile d'arriver à intéresser le public marocain déjà à cause de la barrière de la langue mais aussi à cause de ma couleur de peau, étant une femme noire mes problématiques ne correspondaient pas forcément à celles des marocaines. Puis il a eu un certains essor du  blogging en Afrique de l'ouest notamment en Côte d'Ivoire mon pays mais malheureusement je n'y étais pas du coup ce public la aussi avait du mal à s'accrocher pleinement à mon contenu je suppose.
Mais qui me lis donc me direz vous?
Majoritairement des gens qui se trouvent en France mais je n'y suis pas non plus...vous comprenez donc ce sentiment d'ovni.
En plus de tout çà ayant un blog beauté il n'est pas facile de se procurer des produits adaptés en Afrique à plus forte raison qui conviendraient aux femmes noires car oui même si je ne suis pas à un point où j'achète exclusivement des produits pour le contenu de mon blog j'en achète quand même pour mes besoins personnels que je partage sur le blog car j'aime tester des produits, prendre soin de moi etc... je ne vous apprends rien vous le savez déjà.

On ne va pas se mentir il y a de plus en plus de blogs/chaînes YouTube à saturation  et intéresser/fidéliser ses lecteurs/abonnés n'est pas aussi aisé qu'on le croirait. Si tu as un blog beauté il faut au moins pouvoir parler de beauté non? Si tu n'arrives pas à accéder aux produits qui pourraient intéresser tes lecteurs c'est un peu peine perdu n'est ce pas?
Les lecteurs veulent de la nouveauté, de la régularité, du choix, un contenu qualificatif et j'avoue que plusieurs fois je me suis dis qu'un blog beauté non professionnel finirais par vite s'essouffler puisque le commun des mortels comme moi n'achète pas de produits de beauté comme des petits pains et surtout attends de finir ses produits avant de faire ses courses ou a un budget serrer pour la beauté. N'oublions pas que j'étais encore une étudiante fauchée, ce qui m'a emmené encore une fois à remettre en cause l'existence de mon blog.

Mais malgré tout cela je continuais à faire ce que j'aimais en essayant de me remotiver du mieux possible et de ne pas tenir compte de toutes ces petites choses. Je vous avoue que oui j'ai pensé et continue à penser à la possibilité de professionnaliser mon blog, il n'y a rien de mal à être ambitieuse n'es ce pas? Pouvoir générer un quelconque revenue et vivre de sa passion ce serait génial mais peut-on réellement vivre d'un blog (beauté) en Afrique? Pour l'instant la question reste posée.

Puis est venu les temps difficiles de ma vie personnelle...c'était déjà difficile de trouver de quoi créer un contenu adapté pour mon blog dans les temps, qui intéresserait mais j'ai commencé à avoir pas mal de soucis financiers.
C'est là que mon obsession pour les statistiques à débuté: le nombres d'abonnés ,de vues/ j'aimes sur ma chaîne YouTube me préoccupaient soudainement, le nombres de visites, de commentaires sur mon blog mais surtout de une sur Hellocoton était devenu important car je me disais que si tu veux faire de ton blog quelque chose de sérieux il fallait au moins être capable de remplir certains critères...

J'ai commencé à me rajouter un stress supplémentaire à tout ce que je traversais déjà dans ma vie personnelle, je me rendais triste toute seule, c'était bête mais je ne pouvais m'empêcher de me comparer aux autres blogueuses. Je suis déjà assez critique envers moi mais j'étais de plus en plus dur avec moi même par rapport à tout çà, du coup mon blog qui était un échappatoire et un moyen d'évasion pour moi s'était transformé en vrai cauchemars et torture psychologique. Il était temps pour moi de prendre du recul, de faire une pause le temps de me concentrer sur moi même, de mettre de l'ordre dans mes idées et ma vie.

Aujourd'hui je me sens mieux, le blog me manque énormément et j'ai envie de repartir sur de bonnes bases. Je suis toujours aussi ambitieuse quand à l'avenir de mon blog et la façon dont je voudrais l'aborder désormais mais j'ai décidé de ne plus me mettre de pression.
Cette pause m'a fait beaucoup de bien, comme on dit il faut parfois reculer pour bien sauter.


Well i'm back guys!!!


Vous aimerez aussi

6 commentaires

  1. Je me suis assez retrouvée dans certains de tes écrits, ce n'est vraiment pas facile de se retrouver à se stade où tu veux faire plus mais tu ne sais pas comment.
    C'est vrai qu'il y'a énormement de chaines youtube je suis d'accord avec toi mais d'abord est-ce que tu blog par plaisir ou parce que tu veux vivre du blogging? C'est clair que quand on aime quelque chose on aimerait pouvoir faire que ça mais je me dit aussi que quand on y pense trop c'est là où on se met une pression inutile et qu'au final ça devient plus une corvée qu'autre chose!
    Ce n'est pas impossible de vivre d'un blog beauté en Afrique à mon avis parce que tout doucement les mentalités évoluent. Je te donne l'exemple de Fatou du blog Blackbeautybag qui n'est plus à présenter. Bien vrai qu'elle ne vit pas en Afrique, elle y vient très régulièrement (que ce soit à Bamako, Dakar ou Abidjan pour en citer quelques uns) pour des conférences, des workshop, etc. Pourquoi? Parce qu'ils (les organismes/marques implantées en afrique qui l'invitent) savent l'influence qu'elle a sur les réseaux sociaux et ils savent qu'il y'a du potentiel dans le blogging. Ils savent à quel point les réseaux sociaux sont populaires en afrique mais ils ne veulent juste pas investir dans le vide (à mon humble avis). C'est à dire qu'ils préfèrent des influenceurs avec une très large audience, où ils savent qu'ils auront un bon retour sur leur investissement. Bien vrai que j'ai dit que les mentalités évoluent, on est encore loin de l'occident où de nombreuses bloggeuses vivent du blogging. Ici malheureusement beaucoup encore ne considère pas le blogging comme un métier donc le plus dûr c'est de casser les mentalités et la perception des gens.
    Mais pour en revenir à toi, je pense que quand tu te mets à trop réflichir, c'est là que tout se complique. C'est vrai que malgré tout ce qu'on peut dire ça fait toujours plaisir de voir son audience être engagée mais bon on ne peut pas contrôler ce que les gens aiment! Restes spontanée, partages ce qui TE plait et ce dont tu as envie. Les abonnés suivront :)

    Bisous
    DeeVine Anonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Diane merci d'avoir lu mon article et de me faire un retour. Oui je blog depuis le début par plaisir j'adore çà,tout le processus de faire les photos, de tester un produits de faire des découvertes et de courir venir le partager sur le blog parce que je pense avoir trouvé une pépite, de parler de différents sujets qui me passionne etc j'adore çà mais comme je l'ai dis je me suis un peu perdue et la pause s'est imposée à moi naturellement je repars sur de meilleurs vibes et j'espère pour longtemps peu importe que je puisse faire de mon blog une plateforme professionnel qui me permette de générer un quelconque contenu. Pour ce qui est des marques je pense que le milieu du blogging fonctionne comme le milieu du travail les entreprises ne veulent que rarement donner leur chance aux moins expérimentés ici aux blogueurs qui ont peu de nombres d'abonnés pourtant il faut bien commencer quelque part n'est ce pas! bref on pourrais en parler longtemps le sujet est vaste mais même si les entreprises sont conscientes du potentiel des blogueurs il reste à mon humble avis difficile de vivre de son blog en Afrique. Sinon j'espère que tu vas bien j'ai beaucoup à rattraper de ton côté aussi à bientôt ici ou sur ton blog bisous

      Supprimer
  2. Très heureuse de te revoir ! Je te souhaite le meilleur ☺
    Bsx

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Marie-Line,
    Il est vrai que je te suis la plupart du temps sur youtube mais j'ai eu envie de venir voir ton blog quand j'ai vu que tu as posté une nouvelle vidéo (celle sur ta 5ème année de naturel). En fait, concernant le sujet que tu abordes dans cet article, je pense que oui il est pour le moment difficile de vivre de blogging en Afrique (pour info je vis au Togo) mais je suis sûre que si tu continues de faire passionnément ce que tu aimes; tu finiras par en vivre; çà prendra du temps mais tu finiras par en vivre. Moi aussi je suis veux me mettre au blogging et comme toi, je suis perfectionniste et je n'arrive pas encore à mettre mon blog en ligne malgré que j'y écris souvent des articles parce qu'à mon avis, il me manque encore de nombreux éléments pour que mon blog soit intéressant. Toutefois,je te souhaite beaucoup de courage et te dire de faire les choses comme tu le sens. Ton blog est d'abord tien même s'il est public, tu es libre d'aller et d'y revenir comme tu le sens, pas besoin de te mettre de pression et puis, quand tu voudras le professionnaliser et que tu en auras les moyens tu peux le faire. Alors, du courage pour la suite. Bye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nicky merci d'avoir pris le temps de me lire et de me laisser un commentaire.
      Oui ne t’inquiète pas je continuerais de blogger avec envie et passion sans pression, tu devrais te lancer également qu'est ce que tu perds? parfois rester là a attendre le bon moment ou la perfection fais qu'on rate beaucoup de choses, en plus c'est avec le temps qu'on s'améliore bon courage à toi bisous

      Supprimer

Retrouvez moi aussi sur Hellocoton

Retrouvez princieline surHellocoton

Rejoins nous sur Facebook

On discute

Subscribe